+33 (3) 89 36 10 64

Actualités

Vendredi 17 mai 2019

Fête de Vesak

Bonjour,

 

Ce week-end sera jour de fête un peu partout en Asie. En effet, cette année la  grande fête de Vesak, qui commémore la naissance, l’éveil et le Paranirvana de Gautama Bouddha, dans le bouddhisme Theraveda, aura lieu pendant la pleine lune, samedi 18 Mai.

Dans les pays de tradition Theravada, on célèbre conjointement la naissance, l’éveil et le Parinirvana du Bouddha lors de la fête de Vesak. La communauté bouddhiste se réunit ce jour-là pour méditer sur les trois Joyaux: le Bouddha, le Dharma (son enseignement) et le Sangha (communauté des pratiquants). Si les coutumes diffèrent d’un pays à l’autre, la lumière joue invariablement un rôle central dans la fête de Vesak. Ainsi, au Sri Lanka, pour représenter l’éveil du Bouddha, on allume des lampions dans toutes les maisons, alors qu’en Corée les fidèles les disposent dans les arbres. En Thaïlande, des processions aux lanternes sont organisées par les laïques qui tournent trois fois autour des pagodes. Vesak est d’abord une fête religieuse; mais elle est aussi pour les familles l’occasion de se retrouver.

Durant Ves?kha, les bouddhistes se rassemblent dans les temples avant l’aube pour hisser cérémonieusement le drapeau bouddhiste et pour chanter des hymnes louant le saint triple joyau : le Bouddha, le Dharma (ses enseignements) et le Sangha (ses disciples). Les fidèles apportent de simples offrandes de fleurs, des bougies et des bâtons d'encens qu’ils déposent aux pieds de leur professeur et des moines. Ces offrandes symboliques rappellent aux adeptes que, tout comme les belles fleurs se fanent au bout d’un moment et que les bougies et les bâtonnets d’encens s’éteignent, la vie est également sujette à la dégradation et à la destruction. Les dévots sont invités à faire un effort particulier pour s'abstenir de tuer. Pour cela,  Ils sont encouragés à manger de la nourriture végétarienne durant la journée. Dans certains pays, notamment au Sri Lanka, deux jours sont réservés à la célébration de Ves?kha et tous les magasins d’alcool et les abattoirs sont fermés par décret du gouvernement. Ainsi, pendant la fête, des milliers d'oiseaux, d'insectes et d'animaux sont également relâchés par ce que l'on appelle un «acte de libération symbolique» consistant à donner la liberté à ceux qui sont en captivité, emprisonnés ou torturés contre leur volonté.

Certains temples placent également une petite statue du Bouddha dans un bassin rempli d'eau et décoré de fleurs, pour permettre aux fidèles de verser de l'eau sur la statue. Cet acte symbolique a pour but la purification du mauvais karma du pratiquant et renvoi aux événements qui ont suivi la naissance du Bouddha, lorsque des dévas et des esprits lui ont fait des offrandes célestes.

Ce jour-là, les fidèles écoutent les discours des moines, qui réciteront des versets prononcés par le Bouddha il y a vingt-cinq siècles afin d'invoquer la paix et le bonheur pour tous les hommes. Il est ainsi rappelé aux bouddhistes de vivre en harmonie avec les personnes d'autres religions et de respecter les convictions d'autrui enseignées par le Bouddha. De plus, pour célébrer Vesakha, les fidèles doivent faire des efforts particuliers pour apporter le bonheur aux malheureux comme les personnes âgées, les handicapés et les malades. Ainsi, durant ce jour de fête, les bouddhistes distribueront des cadeaux en espèces et en nature à divers organismes de bienfaisance du pays.

Durant Vasak, les fidèles doivent rendre hommage à Bouddha en suivant une instruction, que la tradition attribue au Bouddha, sur la manière de lui rendre hommage. Juste avant de mourir, Bouddha vit son fidèle serviteur Ananda pleurer et lui conseilla de ne pas pleurer, mais de comprendre la loi universelle selon laquelle toutes les choses composée (y compris son propre corps) doivent se désintégrer. Ainsi, Il a conseillé à chacun de ne pas pleurer sur la désintégration du corps physique mais de considérer ses enseignements (le Dharma) comme leur professeur à partir de ce moment-là, car seule la vérité du Dharma est éternelle et non soumise à la loi du changement. Il a également souligné que la manière de lui rendre hommage ne consistait pas simplement en fleurs, en encens et en lumières, mais en s'efforçant véritablement et sincèrement de suivre ses enseignements. C'est ainsi que les bouddhistes sont censés célébrer Vesak: saisir l'occasion pour réitérer leur détermination à mener une vie noble, à développer leur esprit, à faire preuve de bonté et à apporter la paix et l'harmonie à l'humanité.

Bonne fêtes à tous et finissons sur ces mots de Bouddha, quelque part en lien avec le voyage :

"Tout bonheur en ce monde vient de l'ouverture aux autres, toute souffrance vient de l'enfermement sur soi-même".